Informations

No. 518 Squadron (RAF) : Seconde Guerre mondiale


No. 518 Squadron (RAF) pendant la Seconde Guerre mondiale

Aéronefs - Lieux - Groupe et devoir - Livres

Le No.518 Squadron était une unité météorologique du Coastal Command, formée en juillet 1943 à Stornoway pour effectuer des vols d'enregistrement météorologique au-dessus du milieu de l'Atlantique. L'escadron a commencé ses opérations le 15 septembre 1943, dix jours avant de déménager à Tiree, où il est resté pour le reste de la guerre. Le Halifax V n'était pas l'avion idéal pour ce rôle - la route du 518e Escadron impliquait de voler à 700 milles marins à l'ouest de Tiree, une route qui nécessitait de régler les moteurs à un régime élevé à faible régime, ce qui maximisait la portée mais augmentait l'usure du moteurs Merlin. Bien que l'escadron n'ait perdu que deux jours de vol à cause des intempéries en 1944, il a perdu un certain nombre d'avions, dont beaucoup probablement après des pannes de moteur.

Avion
Juillet 1943 à août 1945 : Handley Page Halifax Met.Mk V
Mars 1945-octobre 1945 : Handley Page Halifax Met.Mk III
Septembre 1945-octobre 1946 : Handley Page Halifax GR.Mk VI

Emplacement
9 juillet 1943 au 25 septembre 1943 : Stornoway
25 septembre 1943 au 18 septembre 1945 : Tiree
18 septembre 1945 au 1er octobre 1946 : Aldergrove

Codes d'escadron: Y3

Devoir
En juillet 1943 : Escadron météorologique avec le 18 Groupe, Coastal Command
Octobre 1946 : Renuméroté en 202e Escadron

Livres

Marquer cette page: Délicieux Facebook Trébucher


Annonces

  • Le projet Wartime Memories existe depuis 21 ans. Si vous souhaitez nous soutenir, un don, aussi petit soit-il, serait très apprécié. Chaque année, nous devons collecter suffisamment de fonds pour payer notre hébergement Web et notre administration, sinon ce site disparaîtra du Web.
  • Vous cherchez de l'aide pour la recherche sur l'histoire familiale? Veuillez lire notre FAQ sur l'histoire familiale
  • Le projet Wartime Memories est géré par des bénévoles et ce site Web est financé par les dons de nos visiteurs. Si les informations ici vous ont été utiles ou si vous avez aimé découvrir les histoires, veuillez envisager de faire un don, même petit, ce serait très apprécié. Chaque année, nous devons collecter suffisamment de fonds pour payer notre hébergement Web, sinon ce site disparaîtra du la toile.

Si vous aimez ce site

S'il vous plaît envisager de faire un don.

16 juin 2021 - Veuillez noter que nous avons actuellement un important arriéré de matériel soumis, nos bénévoles y travaillent le plus rapidement possible et tous les noms, histoires et photos seront ajoutés au site. Si vous avez déjà soumis une histoire sur le site et que votre numéro de référence UID est supérieur à 255865, vos informations sont toujours dans la file d'attente, veuillez ne pas soumettre à nouveau sans nous contacter au préalable.

Nous sommes maintenant sur facebook. Aimez cette page pour recevoir nos mises à jour.

Si vous avez une question générale, veuillez la poster sur notre page Facebook.


Historique du 202e Escadron : Roy a servi dans cet escadron – Voir sa chronologie

Comme son unité sœur, le No 201 Squadron, le No 202 peut retracer son histoire aux premiers jours de l'aéronavale. Il a été formé à Eastchurch le 17 octobre 1914 et a utilisé une sélection hétéroclite de types lors d'opérations contre les ports belges et les patrouilles anti-Zeppelin. L'unité a été engloutie par le No 2 Wing, RNAS en juin 1915, mais réformée de l'escadron ‘B’ Squadron, No 1 Wing, RNAS, le 5 novembre 1916 à St Pol en France avec des Farman F40 qui ont été utilisés pour la reconnaissance au-dessus de la Belgique . Ceux-ci ont été remplacés par des DH4 en mars 1917, et même après que l'unité est devenue le 202e Escadron de la RAF le 1er avril 1918, elle a poursuivi ses bombardements et ses patrouilles dans le sud de la Belgique. Après l'Armistice, les avions de l'Escadron ont été dispersés parmi d'autres escadrons et le No 202 a été dissous en janvier 1920.

L'escadron s'est brièvement réformé en Égypte entre avril 1920 et mai 1921 avant que les rivalités et les économies entre les services ne l'emportent finalement. Le 1er janvier 1929, le No 481 Flight pilotant des hydravions Fairey IIID au départ de Kalafrana, à Malte, fut rebaptisé No 202 (Flying Boat) Squadron. Les hydravions en forme de Scapa n'arrivèrent qu'en 1935 mais ceux-ci furent remplacés deux ans plus tard par des Londons. L'escadron a été placé en état d'alerte élevé pendant la guerre civile espagnole et la crise de Munich, mais les deux incidents se sont déroulés sans incident. Quelques jours après le début de la Seconde Guerre mondiale, l'unité a déménagé à Gibraltar et a repris un certain nombre d'hydravions Swordfish. Les deux types ont été impliqués dans une série d'affrontements avec les Forces françaises de Vichy et ceux-ci ont continué jusqu'en 1941, lorsque les premiers Catalinas sont arrivés. Après avoir participé à l'invasion de l'Afrique du Nord à l'automne 1942, l'unité s'est déplacée à Lough Erne, en Irlande du Nord et a commencé des patrouilles anti-sous-marines au-dessus de l'Atlantique avant de se dissoudre le 12 juin 1945.

Le 1er octobre 1946, le No 518 Squadron basé à Aldergrove avec des Halifax spécialement modifiés fut renuméroté No 202 Squadron. Ses avions ont effectué des patrouilles quotidiennes de reconnaissance météorologique au-dessus de l'Atlantique Nord jusqu'à ce que l'escadron soit converti en Hastings en octobre 1950. Le Hastings a continué jusqu'en 1964, date à laquelle les premiers satellites météorologiques sont devenus disponibles et l'escadron a été dissous. Un mois plus tard, l'unité a été réformée suite à la renumérotation du No 228 Squadron Leconfield et l'unité a repris ses fonctions de recherche et de sauvetage avec des hélicoptères Whirlwind. En 1978, les aéronefs ont été remplacés par des Sea King et une installation de maintenance centrale a été établie à Finningley.

Lorsque la RAF Finningley a fermé ses portes en 1989, l'élément central a déménagé à Boulmer et le 1er avril 2008, le quartier général de l'escadron a déménagé à RAF Valley. Aujourd'hui, l'escadron exploite une série de trois escadrilles, de deux avions dans un certain nombre de stations le long de la côte. Les vols détachés sont actuellement basés à Boulmer (vol ‘A’), Lossiemouth (vol ‘D’) et Leconfield (vol ‘E’).


Histoire[modifier | modifier la source]

Le 578e Escadron a été formé à RAF Snaith, East Riding of Yorkshire le 14 janvier 1944 à partir du vol 'C' du No. 51 Squadron RAF, équipé de bombardiers Halifax Mk.III, dans le cadre du No. 4 Group RAF en Commandement des bombardiers. Il a été transféré à la RAF Burn, dans le North Yorkshire en février, et y a été dissous le 15 avril 1945. L'escadron a effectué 2 721 sorties opérationnelles avec le Halifax pour une perte de 40 appareils. Δ]

Membres de l'escadron notables[modifier | modifier la source]

Le premier commandant était le W/Cdr. D.S.S. Wilkerson, DSO, DFC et le personnel navigant comprenaient le sous-lieutenant d'aviation Cyril Joe Barton, VC. Ε] Ζ]


Rerouh

Le No 3 Squadron (Royal Flying Corps) a été formé à Larkhill le 13 mai 1912 par le changement de nom de la No. 2 (Aeroplane) Company of the Air Battalion Royal Engineers, sous le commandement du Major Robert Brooke-Popham. Étant déjà équipée d'avions et habitée par des pilotes et des mécaniciens de l'air, la No. 2 (Aeroplane) Company fut ainsi la première unité militaire indépendante britannique, de l'Empire ou du Commonwealth à exploiter des machines volantes plus lourdes que l'air, d'où la devise du 3 Squadron. Tertius primus erit, signifiant "Le troisième sera le premier". Le 5 juillet 1912, deux membres de l'escadron, le capitaine Eustace Loraine et le sergent d'état-major Wilson sont tués dans un accident d'avion, ce qui en fait les premiers décès du RFC. [2] En 1913, le No 3 Squadron est déployé à Halton dans le Buckinghamshire pour soutenir les manœuvres terrestres de la Household Division. Un aérodrome temporaire a été mis en place sur ce qui est devenu plus tard le Maitland Parade Square de la RAF Halton. Au cours de l'exercice, le 3e Escadron a effectué plusieurs sorties de reconnaissance et organisé la première confrontation entre un dirigeable et un avion. [3]

Envoyé en France au début de la Grande Guerre, l'escadron a d'abord opéré dans le rôle de reconnaissance en utilisant une variété de types d'avions. Le 22 août 1914, le capitaine britannique L.E.O. Charlton, commandant d'escadrille du 3 Sqn [4] et le lieutenant V.H.N. Wadham a rapporté que l'armée du général allemand Alexander von Kluck se préparait à encercler le BEF, contredisant tous les autres renseignements. Le haut commandement britannique a pris note du rapport et a commencé à se retirer vers Mons, sauvant la vie de 100 000 soldats. L'as anglais James McCudden a servi comme mécanicien et plus tard observateur avec le 3e Escadron de juin 1913 à janvier 1916 avant de partir pour devenir pilote . Cecil Lewis, auteur de Sagittaire Ascendant a volé des Morane Parasols avec le No 3 Squadron pendant l'offensive de la Somme à l'été 1916. Plus tard en octobre 1917, avec l'introduction de Sopwith Camels, un rôle de chasseur / éclaireur a été assumé, avec 59 avions ennemis revendiqués à la fin de la guerre . L'escadron est dissous en octobre 1919. [5] [6]

Il y avait neuf as de l'aviation dans ses rangs, dont Douglas John Bell, George R. Riley, Will Hubbard, Adrian Franklyn, Hazel LeRoy Wallace, Lloyd Hamilton, David Hughes, Neil Smuts, [7]
et William H Maxted [8]

Entre-deux-guerres

Il s'est réformé en Inde en 1920 en tant qu'escadron de chasse équipé de Sopwith Snipes, puis dissous à nouveau en octobre 1921. Il a été immédiatement réformé à la RAF Leuchars, en Écosse, en tant qu'escadron d'observation navale équipé de l'Airco DH.9A, recevant le Westland Walrus et Avro Bison avant d'être dissous pour former deux vols indépendants en avril 1923. [5] [6]

Il s'est reformé en escadron de chasse avec les Snipes en avril 1924, exploitant une succession de différents types, basés au Royaume-Uni, dont le Gloster Gladiator. [9] Le seul fait marquant de ces années fut le déploiement de 1935 au Soudan lors de l'invasion italienne de l'Abyssinie. [6]

Deuxième Guerre mondiale


Au début de la Seconde Guerre mondiale, le 3e escadron est affecté au Fighter Command à la station RAF Biggin Hill équipée du Hawker Hurricane. Il s'est brièvement déployé en France à l'appui du Corps expéditionnaire britannique à la suite de l'attaque allemande contre l'Ouest en 1940, étant contraint de se retirer après 10 jours, après avoir réclamé 60 avions allemands pour la perte de 21 des siens.
<06/41 à 08/41 Le No 3 Sqn a déménagé de Martlesham Heath à la RAF Stapleford Tawney exploitant 4 canon Hurricane 11 dans des attaques « Rhubarbe » sur des cibles terrestres défendues et des navires dans le nord de la France et de la Belgique. (L'escadron source enregistre le National Record Office>.
Le 21 juillet 1940, l'escadrille « B » a été détachée pour former le noyau du 232e Escadron nouvellement formé. Une fois de retour en force, le No. 3 Squadron a été utilisé comme défense aérienne pour la base navale royale de Scapa Flow, restant en Écosse jusqu'en avril ? 1941, basé à la RAF Station Wick dans le nord de l'Écosse. Des preuves photographiques montrent un vol basé à St Andrews en date du 1er juillet 1941 dans le cadre d'un entraînement de groupe.

L'escadron a ensuite coopéré avec le projecteur "Turbinlite" équipé de Douglas Havocs dans le rôle de chasseur de nuit. [6]

En février 1943, il s'est rééquipé du Hawker Typhoon pour les frappes de chasseurs-bombardiers et anti-navires. Il s'est rééquipé en mars 1944 avec le nouveau chasseur Hawker Tempest, opérant au-dessus de la tête de pont de Normandie et contre les bombes volantes allemandes V1, réclamant 288 V-1 abattus. [6]

Il s'est ensuite déployé à travers la Manche, volant dans le cadre du 2 TAF combattant à travers les pays bas et en Allemagne. Parmi ses pilotes figurait le F/L Pierre Clostermann, qui vola avec le 3 Squadron de mars 1945 jusqu'à la fin de la guerre en Europe. [5] [6]

Après la guerre

L'escadron s'est déplacé sur des jets avec le De Havilland Vampire en 1948, en Allemagne, où il était resté après s'y être déplacé dans les dernières étapes de la guerre. Les sabres et les chasseurs ont remplacé les vampires dans les années 1950, suivis par les Gloster Javelins, puis par une conversion en bombardiers de Canberra. La plupart de son temps avec Canberras a été passé à la RAF Geilenkirchen, puis à la RAF Laarbruch en janvier 1968.

L'association du 3 Squadron avec le Harrier a commencé au début des années 1970 avec le Harrier GR1 à RAF Wildenrath où il s'est reformé de Canberras au Harrier et ils ont rejoint le 4 & 20 Squadron équipé de Harrier GR1 qui étaient déjà opérationnels à RAF Wildenrath. L'escadron a reçu successivement les modèles de Harrier GR3 et GR5 à la RAF Gütersloh, pour finalement recevoir le GR7 et s'installer sur la RAF Laarbruch en 1992. En 1999, avec le retrait de la RAF en Allemagne, l'escadron est retourné au Royaume-Uni avec ses escadron jumeau No IV (AC) Squadron RAF. Les deux escadrons opéraient à RAF Cottesmore, rejoints par l'autre opérateur Harrier, le n°1 Squadron RAF, en 2001. Le 3 Squadron a déménagé à RAF Coningsby en 2006.

Dans le cadre de la Joint Force Harrier, le 3e Escadron a opéré aux côtés des Fleet Air Arm Sea Harrier et était capable d'être déployé à partir des porte-avions de la Royal Navy. Les opérations comprenaient l'opération Allied Force sur le Kosovo en 1999, l'opération Palliser sur la Sierra Leone en 2000 et l'opération Telic sur l'Irak en 2003. En août 2004, il a été annoncé que 6 Harrier seraient déployés en Afghanistan pour soutenir les forces de l'OTAN.

Ses Harrier GR7 ont été transmis à la Fleet Air Arm pour être utilisés par le No. 800 Naval Air Squadron remis en service lorsque le 3 Squadron a été rééquipé de l'Eurofighter Typhoon. Il est devenu le premier escadron opérationnel de première ligne de la RAF Typhoon le 31 mars 2006 et a été déclaré opérationnel en 2007.

En mars 2011, le 3e Escadron a été déployé dans le sud de l'Italie pour participer à l'opération Ellamy au-dessus de la Libye conformément à la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'ONU. [ citation requise ]

En mai 2012, quatre avions ont été déployés sur la RAF Northolt dans un rôle de défense aérienne couvrant la durée des Jeux olympiques, la première fois que des combattants de la RAF étaient stationnés sur la base depuis la Seconde Guerre mondiale.

En mars 2018, six typhons de l'Escadron n° 3 déployés à la base aérienne d'Andravida en Grèce pour Exercice Iniochos. C'était la première fois que les Typhoons de la RAF participaient à l'exercice annuel de l'OTAN. [dix]


Escadron numéro 17, actuellement Escadron d'essais et d'évaluation n°17 (TES), est un escadron de la Royal Air Force. Il a été réformé le 12 avril 2013 à Edwards Air Force Base, en Californie, en tant qu'unité d'évaluation opérationnelle (OEU) pour le Lockheed Martin F-35B Lightning.

Royal Air Force Coningsby ou RAF Coningsby, est une station de la Royal Air Force (RAF) située à 13,7 kilomètres (8,5 mi) au sud-ouest de Horncastle et à 15,8 kilomètres (9,8 mi) au nord-ouest de Boston, dans le district d'East Lindsey dans le Lincolnshire, en Angleterre. C'est une base d'opérations principale de la RAF et abrite le quartier général de la force Typhoon et deux unités de première ligne Eurofighter Typhoon FGR4, l'escadron n° 3 et l'escadron n° 11. À l'appui des unités de première ligne, le 29e Escadron est l'Unité de conversion opérationnelle des typhons et le 41e Escadron est l'Unité d'évaluation opérationnelle des typhons. Coningsby abrite également le Battle of Britain Memorial Flight (BBMF) qui exploite une variété d'avions historiques de la RAF.

N°11 ou XIe Escadron, est l'un des plus anciens escadrons de chasse de la Royal Air Force : poursuivant les traditions établies par l'escadron du Royal Flying Corps, portant le même numéro, créé en 1915. Après une histoire d'équipement avec de nombreux types d'avions différents, l'escadron a récemment utilisé le Tornado F3 jusqu'en 2005, date de sa dissolution. Il a été réactivé en 2006 pour opérer le Typhoon F2, recevant son premier avion le 9 octobre 2006.

Escadron n°6 de la Royal Air Force exploite l'Eurofighter Typhoon FGR.4 à RAF Lossiemouth. Il était auparavant équipé du Jaguar GR.3 dans les rôles d'appui aérien rapproché et de reconnaissance tactique, et a été affecté à la RAF Coltishall, Norfolk jusqu'en avril 2006, passant à la RAF Coningsby jusqu'à sa dissolution en mai 2007. L'escadron s'est officiellement réformé en escadron Typhoon. le 6 septembre 2010.

Escadron 3(F) de la Royal Air Force exploite le Typhoon F2, FGR4 et T3 de RAF Coningsby, Lincolnshire. Il a été formé en 1912 comme l'un des premiers escadrons du Royal Flying Corps.

Escadron numéro 12, aussi connu sous le nom No. 12 (Bombardier) Escadron et parfois comme XIIe Escadron, est un escadron volant de la Royal Air Force (RAF). L'escadron a été réformé en juillet 2018 en tant qu'escadron conjoint RAF/Qatari Emri Air Force. Il est actuellement basé à RAF Coningsby, dans le Lincolnshire, et exploite l'Eurofighter Typhoon FGR4, tout en intégrant temporairement les équipages aériens et au sol du Qatar afin de fournir une formation et un soutien dans le cadre de l'achat par le Qatar de 24 Typhoons au Royaume-Uni.

486 (NZ) Escadron était un escadron de chasse néo-zélandais de la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a été formé en vertu de l'article XV de l'Empire Air Training Scheme et a servi en Europe.

Escadron n° 609 de la Royal Auxiliary Air Force, formée à l'origine en tant qu'escadron de bombardiers et active pendant la Seconde Guerre mondiale en tant qu'escadron de chasse, fournit aujourd'hui du personnel pour augmenter et soutenir les opérations de la Royal Air Force. L'escadron n'est plus un escadron volant, mais a plutôt le rôle de protection de la force. Il est actuellement basé à RAF Leeming, North Yorkshire.

Escadron n°245 était un escadron de la Royal Air Force. Il a volé comme escadron anti-sous-marin pendant la Première Guerre mondiale et comme escadron de chasse pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, c'était d'abord un escadron de chasseurs à réaction et son dernier rôle était celui d'unité d'étalonnage radar.

No. 257 Squadron RAF était un escadron volant de la Royal Air Force actif pendant la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale et aussi la guerre froide. Il a finalement été dissous en décembre 1963.

N°193 Squadron RAF était un escadron de chasse de la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale.

Escadron n° 266 (Rhodésie) de la RAF était un escadron de la Royal Air Force.

Le 1er avril 2006 Ailes aériennes expéditionnaires (EAW) ont été formés dans neuf des principales bases d'opérations de la RAF. Chaque MAE a sa propre identité et est dirigé par le Commandant de Station, soutenu par son équipe de direction de Station. Les éléments déployables des structures de la station forment le noyau de chaque EAW, renforcé par des éléments des unités de soutien du service de combat aérien (ACSSU). Des éléments de force de vol et de protection de la force sont attachés pour répondre aux exigences de chaque opération. Les EAW permettent à la RAF de s'entraîner en tant qu'unités cohésives de la puissance aérienne qui sont préparées et capables de passer rapidement des structures de temps de paix et de se déployer rapidement sur des opérations dans des packages sur mesure.

Escadron n°198 était un escadron d'avions de la Royal Air Force qui a opéré pendant la Seconde Guerre mondiale, en particulier dans le rôle d'attaque au sol alors que les alliés avançaient à travers l'Europe continentale.

Escadron n°195 était un escadron d'avions de la Royal Air Force qui a opéré pendant la Seconde Guerre mondiale, d'abord dans le rôle d'attaque au sol et plus tard comme unité de bombardiers lourds avec l'Avro Lancaster.

No. 168 Squadron RAF était un escadron de la Royal Air Force de la Seconde Guerre mondiale qui opérait le Mustang nord-américain lors de missions au-dessus de l'Europe occupée et à l'appui du débarquement du jour J.

N°137 Squadron RAF a existé brièvement en tant qu'unité de bombardiers de jour pendant la Première Guerre mondiale, mais elle n'est jamais devenue opérationnelle. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a volé comme l'un des deux escadrons Whirlwind avant de se convertir en chasseurs-bombardiers Hurricane Mk.IV et plus tard en Hawker Typhoon dans le même rôle. L'escadron est dissous en août 1945.

Escadron n°174 (Maurice) de la RAF était un escadron de la Royal Air Force qui était une unité de chasseurs-bombardiers pendant la Seconde Guerre mondiale.

N°197 Squadron RAF était un escadron de la Royal Air Force formé pendant la Première Guerre mondiale et réformé en tant qu'unité de chasseurs-bombardiers pendant la Seconde Guerre mondiale.

No. 181 Squadron RAF était un escadron de la Royal Air Force formé en tant qu'unité de chasseurs-bombardiers pendant la Seconde Guerre mondiale.


Voir la vidéo: Spitfire 2010 HD Streaming FR (Janvier 2022).